CDN transfrontalier de Thionville - Grand Est

Jean Boillot

directeur du CDN transfrontalier de Thionville-Grand Est, 2010-2020

portrait de Jean Boillot

Jean Boillot est né en 1970, à Rennes.

Il étudie la musique et plus particulièrement la harpe. À 18 ans, il choisit le théâtre. Il fait ses études d’acteur à l’Atelier du Théâtre de la Criée (Marseille), à la London Academy of Music and Dramatic Art (Grande Bretagne) puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (Paris – promotion 1996). Il étudie la mise en scène à Bruxelles, Saint-Petersbourg et Berlin.

En 1995, il fonde sa compagnie, La Spirale, avec laquelle il met en scène :
Le Décaméron d’après Boccace (Poitiers, Blaye, Paris et Saint Jean d'Angély, 1996-1999)
Rien pour Pehuajo de Cortázar (Poitiers, Paris, 2000 et 2001)
Le Balcon de Jean Genet (Festival d'Avignon 2001)
Monsieur Farceou des Oh! Et des Ah! d'Olivier Chapuis (Paris 2002)
Notre Avare de Molière (Saint-Jean d’Angély, 2003)
Coriolan de Shakespeare (Poitiers, Saint-Denis, 2004-2005)
Les Métamorphoses d’après Ovide (Nantes, Poitiers, 2005-2006)
L’Heure du Singe de Jean-Marie Piemme (2007)
No Way Veronica! d’Armando Llamas (2007)
En difficulté de Rémi de Vos (2008)
Le Sang des Amis de Jean-Marie Piemme (2009-2011)
- Mère Courage et ses enfants de Brecht (2011-2012) au NEST.
- Les Animals, deux courtes pièces d'Eugène Labiche, (2015)
- La Bonne éducation, deux courtes pièces d'Eugène Labiche, (2016)
- La vie trépidante de Laura Wilson, de Jean-Marie Piemme (2017)
- Les Imposteurs, d'Alexandre Koutchevsky (2018)
- Tiamat, de Ian de Toffoli (2018)
- Rêves d'Occident, réécriture de La Tempête de W. Shakespeare par Jean-Marie Piemme

Jean Boillot a été metteur en scène associé avec le Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis (CDN) de 2001 à 2004. De 1999 à 2007, il est le directeur artistique de Court Toujours, festival de la forme brève dans la création contemporaine à Poitiers. Il a été, de 1998 à 2009, professeur associé à l’Université de Paris X-Nanterre, où il enseignait la pratique du jeu et de la mise en scène.

En mai 2009, il est nommé à la direction du Centre dramatique national de Thionville-Lorraine, où il a pris ses fonctions en janvier 2010.

En 2013, il signe la mise en scène de Théo ou Le temps neuf de Robert Pinget, de l’opéra-paysage Rivière Song (avec le compositeur Eryck Abecassis) qui a ouvert la Fête de la musique de la Ville de Thionville le 21 juin 2013.

Son dernier projet Les Morts qui touchent, spectacle pour vivants, fantômes et paysages, sur le texte d’Alexandre Koutchevsky et la musique de Martin Matalon, a été créé au NEST en novembre 2013.

Pour la saison 2014-2015, il met en scène 2 spectacles : un vaudeville grinçant nommé Les Animal(s), comprenant deux pièces zoologiques d’Eugène Labiche (La dame au petit chien et Un mouton à l'entresol) et La Machine à révolte, en collaboration avec l’auteure québécoise Annick Lefebvre, son premier spectacle à destination du public adolescent.

En 2016, deux projets de créations sont en préparation. Avec la complicité d’Olivier Chapuis, Jean Boillot poursuit son travail sur Labiche avec deux autres vaudevilles (Maman Sabouleux et La Fille bien gardée) réunis dans La Bonne éducation. Il a crééé au 11 • Gilgamesh Belleville en Avignon, La vie trépidante de Laura Wilson, texte de Jean-Marie Piemme. En mars 2018 il crée au Théâtre du Centaure - Luxembourg - Tiamat de Ian de Toffoli. La collaboration avec Jean-Marie Piemme se poursuit avec l’adaptation de La Tempête de William Shakespeare, Rêves d’Occident, qui sera créée au NEST en mai 2019.