Meurtres de la princesse juive, bon titre, publicité mensongère

tabs

Meurtres de la princesse juive, bon titre, publicité mensongère

Du terminal international d’Abu Dhabi à un petit troquet du dixième arrondissement, en passant par le Pakistan, Budapest et Hiroshima, une trentaine de personnages parcourt le monde et font le deuil des années 80. Dans cette comédie douce amère, étrange ballet baroque des amours impossibles, Armando Llamas fait se croiser et se heurter genres et styles, langues aussi diverses que l’ourdou ou le serbo-croate, lyrisme et trivialité, bon goût et kitch, mais surtout le destin de femmes et d’hommes, ballotés par leurs sentiments et leurs désirs, sur la planète entière.

 

Conquis par la nouvelle génération qui va sortir de l’ENSATT, Michel Didym, directeur de La Manufacture,  et  Luc Antoine Diquéro, mettent en scène ces jeunes acteurs dans la comédie politique d’Armando Llamas, texte magique, où jamais il n’est question de sexe finalement, mais seulement d’amour et de toutes les dérives de la pensée amoureuse, de tous ses abîmes et de tous ses égarements…Certes, chaque couple de personnages y fait l’expérience de la violence, mais, « paradoxalement, un tel théâtre finit par trouver la formule jubilatoire d’un monde heureux autant qu’il peut l’être … »(Goetz)

dates: 

Novembre

Jeudi 17 à 19h00
Vendredi 18 à 20h00
lieu: 
Théâtre en Bois
durée: 
estimée 2h30
distribution: 
Texte
Armando Llamas
mise en scène
Michel Didym
collaboration et jeu
Luc-Antoine Diquéro et la 75e promotion Ariane Mnouchkine de l’ENSATT
comédiens
Ariane Berendt, Marie Brugière, Tristan Cottin Léo Grange, Léonie Kerckaert, Amaranta Kun, Lorenzo Nieddu, Marion Pastor, Gabriel Rouvière, Chloé Sarrat, Alexandre Servage
assistante à la mise en scène
Élodie Chamauret
scénographes
Caroline Frachet, Laure Montagné
concepteurs lumière
Pia Marmier, Théo Tisseuil
concepteurs costumes
Adélie Antonin, Gabrielle Marty
assistante à la conception des costumes
Fanny Buchs
concepteurs son
Caroline Mas, Estelle Lembert
régisseurs son
Anouk Audart, Coline Menard
régisseurs lumières
Clément Soumy et Anne-Sophie Mage
costumiers coupeur et réalisation, régie de production
Bettina Amstutz, Nina Aubanel, Coline Bavois, Sofia Bencherif, Isabelle Fos-André, Océane Gerum, Claire Gollentz, Margaux Haffner, Juliette Le Soudier, Philippine Marret, Laurine Petito, Fleur Peyfort, Charlotte Torres, Alice Verron, Chloé Vos
mentions: 

Coproduction Centre Dramatique National Nancy Lorraine, ENSATT - Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre