Les Animals

tabs

Les Animals

deux pièces zoologiques en un acte d'Eugène Labiche : La dame au petit chien et Un mouton à l'entresol

- Aïe. - Quoi ? - Rien... C'est ma névrose dans le coude... le temps va changer.

Public à partir de 15 ans

 

 

Deux pièces, un même motif : le parasite.

Dans La Dame, Roquefavour, un jeune artiste plein de dettes, décide de s’offrir, lui et ses meubles, en gage à Fontenage, son créancier stupide : il s’installe ainsi confortablement chez le bourgeois et gagne un logement sans avoir à rembourser sa dette. Dans Un Mouton, Falingard, un pseudo-domestique, se fait engager chez Fougallas, mais non pour le servir : il profite du logis du maître pour mener de macabres expérimentations animales...
Aussi, ce théâtre-là, résolument comique, est-il d’abord théâtre de l’acteur. Il oblige à explorer un art du corps dans tous ses états : corps-marionnette, agité, agissant et agi, joué par des forces obscures. Corps déchaîné, bondissant ou prédateur et destructeur... Les désirs, conscients ou non, parasitent les personnages qui ne maîtrisent plus rien. L’homme de Labiche ne croit plus guère dans la morale, la civilisation, la science ou le progrès. Comme un animal, il obéit à ses pulsions : dans le salon bourgeois s’opère un curieux retour à l’état de nature... On rit beaucoup en regardant ces pièces, mais c’est d’un rire plus profond qu’on ne croit. Cruauté de Labiche, modernité de Labiche : l’homme est d’abord un animal.

Jean Boillot et Olivier Chapuis

 

 

dates: 

Octobre

Dimanche 16 à 14h30
Mercredi 19 à 19h00
lieu: 
Théâtre en Bois
durée: 
2h
distribution: 
mise scène
Jean Boillot
musique
Jonathan Pontier
dramaturgie
Olivier Chapuis
scénographie
Laurence Villerot
lumières
Ivan Mathis
costumes
Pauline Pö
collaboration
Karine Ponties
assistanat à la mise en scène
Aurélie Alessandroni
avec
Guillaume Fafiotte, Nathalie Lacroix, Philippe Lardaud, David Maisse et Isabelle Ronayette
mentions: 

production NEST – CDN de Thionville-Lorraine coproduction Les Théâtres de la Ville de Luxembourg avec le soutien du TGP à Saint-Denis et de l’ARCAL